canton de vaud

Tabac

La consommation de tabac est une cause importante de maladies et de décès dans notre pays. Plus le premier contact avec le tabac est précoce, plus le risque de dépendance augmente.

Questions fréquemment posées...

titre parents

A quel âge les ados commencent-ils à fumer?

«La première cigarette «pour essayer» se fume en moyenne à l’âge de 13 ans. Cela ne concerne qu’une minorité des ados.»

«A 15 ans, même si plus de la moitié des ados ont déjà expérimenté la cigarette, les garçons en plus grande proportion que les filles, ils sont une minorité à fumer; 17% fument du tabac au moins une fois par semaine et 12% en fument tous les jours. Parmi les fumeurs quotidiens, la moitié fument moins de six cigarettes/jour, un tiers fument entre six et dix cigarettes/jour et un dernier tiers plus de la moitié d’un paquet.»

«Entre 14 et 19 ans, la proportion de fumeurs augmente et on compte un quart de fumeurs dans cette tranche d’âge. Mais c’est chez les 20-24 ans que l’on trouve le plus grand nombre de fumeurs avec 39% de jeunes consommateurs de tabac.»

Sources: Enquête HBSC 2010, Addiction Info Suisse
Monitorage sur le tabac 2010, Université de Zurich

 

 

Pourquoi les ados fument-ils du tabac?

«Lorsqu’on leur demande les raisons pour lesquelles ils fument du tabac, la plupart des ados de 15 ans répondent que c’est pour s’amuser et faire la fête. Une minorité évoque l’idée que la cigarette est pour eux un moyen de s’intégrer socialement à un groupe: «c’est plus drôle lorsque je suis avec les autres», «pour avoir le contact plus facile et être plus ouvert», «pour faire partie d’un certain groupe». 
Fait plus préoccupant, la moitié des filles et un tiers des garçons avouent fumer pour faire face à des émotions négatives (déprime, nervosité, mauvaise humeur).»


Source: Enquête HBSC 2006, Addiction Info Suisse

Pourquoi les ados sont-ils vulnérables face au tabac?

La majorité des fumeurs ont commencé à l’adolescence. Plusieurs éléments peuvent expliquer la grande vulnérabilité des ados face au tabac:

  • A l’adolescence, la partie du cerveau impliquée dans la planification de l’action n’est pas encore mature. Les ados rencontrent souvent de la difficulté à gérer leur impulsivité à expérimenter des substances et à évaluer les conséquences à long terme de leur consommation. Cela les rend particulièrement vulnérables à une drogue aussi dangereuse et addictive que le tabac.
  • Un ado a besoin d’une moindre dose de nicotine par rapport à un adulte pour devenir accro au tabac. La dépendance s’installe rapidement avec seulement quelques cigarettes consommées sur une base régulière.
  • A l’âge où le jeune doit apprendre à gérer son stress, il est facile d’utiliser systématiquement le tabac pour se calmer et entrer en contact avec les autres. Le risque de devenir psychologiquement dépendant du tabac est important surtout lorsque le jeune ne se sent pas sûr de lui.
  • En quête d’identité, l’ado est une proie facile pour les cigarettiers qui vendent une manière d’être avec leurs produits. Le jeune peut donc trouver un moyen de s’affirmer par son statut de fumeur et par le type de cigarettes qu’il consomme.
  • Enfin, plus on commence à fumer tôt, plus on augmente les risques de développer des maladies liées au tabagisme (maladies cardiovasculaires, maladies respiratoires, cancer, etc.)

titre jeunes

La fumée du tabac

Lorsque le tabac entre en combustion, il devient «une véritable usine chimique» et libère près de 4000 substances, dont certaines sont extrêmement toxiques:

  • la nicotine qui agit sur le cerveau et rend le fumeur dépendant,
  • le monoxyde de carbone (abrégé CO) qui se fixe sur les globules rouges et prend la place de l’oxygène dans le sang,
  • les goudrons, comme le benzène et les hydrocarbures, qui viennent se coller aux parois du système respiratoire et favorisent le cancer,
  • les gaz irritants qui empêchent le système d’autonettoyage des voies respiratoires de bien fonctionner et favorisent l’accumulation de mucus,
  • les additifs chimiques qui améliorent le goût et l’humidité du tabac facilitent l’inhalation de la fumée et favorisent la dépendance tabagique.

La nicotine dans l’organisme

La nicotine, présente dans la fumée du tabac, pénètre dans l’organisme par les poumons (90%) et par la muqueuse buccale (10%). Son effet est très rapide et dure de 20 à 45 minutes selon les fumeurs. Sa dégradation se fait essentiellement par le foie.
Moins de 10 secondes après la première bouffée, la nicotine atteint le cerveau et, comme les autres drogues, active le «circuit de récompense». La libération de dopamine amplifie la vigilance et la capacité d’attention du fumeur. Le rythme cardiaque s’accélère, la pression artérielle augmente. L’organisme est en état de stress.
Paradoxalement, la nicotine provoque également un relâchement musculaire, une sensation de détente chez le fumeur. Chez les gros fumeurs, la détente ressentie en fumant une cigarette correspond surtout à la fin du manque de nicotine qui s’est installé depuis sa dernière cigarette.
Les effets de la nicotine sont donc complexes. Calmante ou stimulante, la nicotine s’adapte aux attentes du fumeur et fait du tabac un dangereux produit à tout faire.

Le tabac, qu’est-ce que c’est?

Le tabac est fabriqué à partir d’une plante originaire d’Amérique du Sud dont les feuilles sont séchées (tabac blond) ou torréfiées (tabac brun). Son principal composant actif est la nicotine, substance au goût amer qui est responsable de la dépendance au tabac. Le tabac est principalement conditionné pour être fumé. Il devient cigarette, cigare ou encore sachet pour les fumeurs de pipe, de narguilé (pipe à eau ou shisha) et pour ceux qui roulent leurs cigarettes. Il est parfois aromatisé à la menthe ou autres saveurs fruitées pour masquer l’amertume de la nicotine. Le tabac peut également être chiqué. Il est alors finement moulu et conditionné dans de petits sachets à placer dans la bouche. C’est le snus, interdit en Suisse ainsi que dans le reste de l’Europe, à part la Suède.

Le tabagisme

Le tabagisme, c'est la dépendance au tabac. Très addictive, la nicotine présente dans le tabac est responsable de la rapide dépendance qui s'installe chez les fumeurs. Le tabagisme démarre généralement à l'adolescence et touche environ une personne sur quatre. Une fois accros au tabac, la moitié des fumeurs expriment l'envie d'arrêter de fumer. Le sevrage tabagique étant difficile et les rechutes fréquentes, il est fortement conseillé de chercher de l'aide auprès d'un spécialiste.

Pourquoi est-ce que je ne peux pas fumer de cigarette électronique à l’école?

La cigarette électronique est assimilée aux produits du tabac. Les directions d’établissement scolaire l’interdisent, car les élèves n’ont pas le droit de fumer (RLEO art. 102).

 

Le Règlement de la loi scolaire précise que les élèves ne consomment ni alcool ni stupéfiants; ils ne fument pas. Le conseil de direction prend toute mesure utile pour que ces interdictions soient respectées par les élèves.

LEAE, RSV 930.01 - Vente en détail de tabac

Art. 66i - Interdiction de remise et de vente de tabac

  1. Sont interdites :
    1. la remise ou la vente de tabac à une personne mineure ;
    2. la remise ou la vente de tabac à une personne majeure, s'il y a lieu de penser que celle-ci s'en procure pour une personne mineure.
  2. Le personnel de vente contrôle l'âge des clients et clientes. Il peut à cette fin exiger la présentation d'une pièce d'identité.

Art. 66j - Protection de la jeunesse

  1. 1 Le titulaire d'une autorisation de vente en détail de tabac doit apposer un avis pour la protection de la jeunesse, bien en évidence :
    1. au rayon des cigarettes ;
    2. à proximité immédiate de la caisse de son point de vente ;
    3. sur chaque appareil automatique ;
    4. sur chaque page de son site internet dédiée à la vente de tabac.
  2. 2 Cet avis doit rappeler que :
    1. la vente de tabac aux personnes de moins de 18 ans révolus est interdite ;
    2. la remise de tabac aux personnes de moins de 18 ans révolus est interdite ;
    3. les contrevenants s'exposent à des sanctions pénales.