canton de vaud

(Cyber)harcèlement


En quoi consiste le (cyber)harcèlement ?

Les phénomènes de « harcèlement-intimidation entre élèves se caractérisent par les éléments suivants : répétition de violences, phénomène de groupe exerçant une asymétrie et engendrant une incapacité à se défendre pour l’élève qui en est la cible. La pression à la conformité et la peur sont le ciment du groupe qui ne constitue pas un bloc monolithique ». Le harcèlement-intimidation peut prendre des formes très diverses et se produire soit dans la vie réelle (harcèlement-intimidation dit « traditionnel ») soit sur internet (cyberharcèlement-intimidation). Cela se traduit par exemple par des moqueries, des insultes, des humiliations, des rumeurs, des menaces ou du rejet.

Pour gérer les situations de harcèlement-intimidation entre élèves, la méthode de la préoccupation partagée part du principe que chaque élève de la classe peut contribuer à ce que la situation de son ou sa camarade s’améliore. Les témoins vont donc également jouer un rôle dans la résolution de cette situation. Ainsi, des entretiens individuels auront pour but de briser l’effet de groupe. En parallèle, le ou la jeune qui est la cible d’intimidation est accompagné·e et soutenu·e.

Rappel de la loi

Bien que le (cyber)harcèlement-intimidation ne fasse pas l’objet d’une norme pénale spécifique, le Code pénal suisse (CP) punit tout de même certains comportements que l’on retrouve souvent dans les cas de harcèlement-intimidation. Cette remarque est valable que ce soit dans le monde physique ou en ligne. Ainsi, les principales infractions commises sont :

Questions fréquemment posées...

titre parents

Comment savoir si mon enfant est harcelé∙e-intimidé∙e par des camarades ?

Comment savoir si mon enfant est harcelé∙e-intimidé∙e par des camarades ?

Il est difficile de déceler les signes chez les jeunes victimes de harcèlement-intimidation. Il faut ainsi prêter attention à des indicateurs tels que le fait de plus avoir envie d’aller à l’école, manquer souvent l’école avec différentes excuses comme les maux de ventre ou de dos, la chute des notes ou encore observer que son enfant perd des ami∙e∙s.

Que faire si mon enfant est harcelé∙e-intimidé∙e par des camarades ?

Que faire si mon enfant est harcelé∙e-intimidé∙e par des camarades ?

Prenez le temps d’écouter votre enfant, ne lui donnez pas de conseils (votre enfant aura déjà probablement fait tout ce que vous lui conseillez, comme ignorer, répondre en affirmant ses besoins). Prenez contact avec une personne de confiance à l’école. Les ressources se trouvent dans l’agenda scolaire.

Ne prenez pas contact avec les élèves auteurs, autrices, ou leurs parents pour défendre ou accuser.

titre jeunes

Je suis harcelé∙e-intimidé∙e par des camarades, que faire ?

Je suis harcelé∙e-intimidé∙e par des camarades, que faire ?

Parle à une personne de confiance : tes parents, un·e ami·e, ton frère, ta sœur, un∙e enseigant∙e. Dans chaque établissement scolaire se trouvent un service infirmier et de médiation.